en savoir plus, liens
actualités/forum qui sommes-nous ? l'affaire Gergovie la bataille de Gergovie visite l'état des recherches géographie pour en savoir plus

 

 


BATAILLE DE GERGOVIE

En l’an 52 avant J.-C., à la fin de l’hiver, ayant donné quelque répit à son armée après la prise d’Avaricum (Bourges), César décide de se diriger au cœur de la rébellion gauloise, « chez les Arvernes, vers la ville de Gergovie, en suivant l’Allier ». Ayant confié à son lieutenant Labienus quatre légions afin de marcher contre les Sénons et les Parisii, César dispose pour ses propres opérations de six légions et d’auxiliaires consentis peu après son départ d’Avaricum par ses « alliés » gaulois, les Éduens (des forces de cavalerie, ainsi que dix mille fantassins devant le rejoindre ultérieurement). Pour atteindre Gergovie, les troupes de César doivent franchir l’Allier. Mais le jeune Arverne qui dirige la coalition gauloise depuis le début de l’année 52, Vercingétorix, s’empresse de faire détruire tous les ponts et suit le fleuve face aux légions romaines afin de les empêcher de traverser. Ordonnant à son armée de continuer la marche, César dissimule en arrière une légion qui rétablit un pont sur le fleuve ; il rappelle alors ses troupes qui font demi-tour et franchissent l’Allier sans dommage. Vercingétorix ne peut dès lors que refuser un combat en plaine trop favorable aux Romains et presse la marche vers Gergovie…
 
Lancer la bataille